Les rêveurs

Le regard vide, les yeux perdus dans le temps, les rêveurs n’ont plus conscience d’où ils sont, ni même de qui ils sont. Réflexions philosophiques engagées ou simples questions sur leur repas du soir? Le rêveur m’intrigue et me passionne. Le bus, c’est le berceau des rêveurs, le bruit du moteur suffit à déclencher leur absence. À quoi peuvent-ils bien penser? Je les observe, les guette, et immortalise leurs rêves éveillés sans même qu’ils ne le sachent.

< Retour